Ce que vous achetez du théier ...

 

 

 



Nous vous proposons 3 manières complémentaires d'acquérir simplement les éléments qui entrent dans la compréhension du thé.


- 1 format magazine qui montre l'IMAGE DYNAMIQUE du THE (GLOBALE) avec notre prestigieux partenaire; la maison de thés PREMIUM ALVEUS


- 1 approche RAPIDE, CLAIRE de la réalité sur 1 seule page structurée d'images et de mini films extraits du double DVD "un monde de thé".

 

- 1 approche "militante et OUVERTE" avec des commentaires Saveurs & émotions du monde ® qui invite à une réflexion + LIBRE ... sur le SENS REEL de NOS CHOIX dans notre acte d'achat,

expliquant (sans juger) le coeur de la logique du thé industriel, du PRIX du marché, vision largement sous estimée par le consommateur Français.

 

Dit autrement, et bien que nécessaire, ne VOIR QUE la présentation idylique "magazine", est le meilleur moyen de passer totalement à coté de l'essentiel et totalement se tromper dans le produit que l'on croît avoir acheter en faisant confiance aux belles IMAGES et aux jolis MOTS !



CHAQUE angle de VUE est important dans la compréhension de ce qu'est LE THE

et

dans la comprehension de ce QUE L'ON ACHETE OU PAS... en réalité.

 


CETTE VISION permet de faire des choix "plus éclairés" en réduisant le risque de se tromper inconsciemment devant des pratiques du marché très subtiles.



"Pour que le thé en feuilles d'origine vive en France, il faut accepter d'ouvrir les yeux ...sans juger"

 

 



Qu'est ce que le thé:


Le thé est la seconde boisson la plus bu au monde après l'eau, naturellement très riche en antioxydants la feuille provient d'un petit arbuste le théier pouvant atteindre 15 mètres à l'état sauvage, il est présent et cultivé sur les 5 continents. (photo; théier en culture et ce que devient un théier si on lui laisse le temps)

 


Il existe sur le marché, 2 visions à la "logique" diamétralement opposée :

 

- la première suit la logique artisanale ou de coopératives à taille humaine respectant le temps du thé en valorisant chaque différence.

- la seconde,  suit la logique de production de masse qui ne se pose aucunes questions en matière de "détails" d'origine ou de goût spécifique... pour elle TOUT est "équivalent" à partir du moment ou l'on parle légalement du MEME MOT.

 

Cette manière de penser largement répandue pour tout, à le droit d'exister mais par ses excès et son caractère systématique elle nivelle au final tout par le bas (elle nie, elle supprime les points de repères, elle supprime la valeur des différences qu'elle ne comprend pas, qu'elle ne reconnait pas et qu'elle n'est pas capable de créer).

Au consommateur de bien savoir ce qu'il veut et surtout de mettre ses ACTES en accords avec ses belles pensées...!

 

En conscience, le peut il réellement ?

à t'il TOUS les éléments lui permettant de faire son choix?

dit autrement; ferait il le même choix dans ses achats si on lui donnait accès de manière simple à certains éléments invisibles du marché ? (TOUS parfaitement vérifiables)

 

C'est précisément la démarche de ce blog...

 

Photo; source Wikipedia

 

Aujourd'hui les CHIFFRES incontournables des VENTES, montrent que le consommateur Français achète massivement (quoi qu'il dise ou pense) la grande feuille (le souchong) et passe totalement à coté de ce qu'EST le VRAI thé en feuilles fraiches de l'ANNEE et des arômes du bourgeon terminal!

 

Contrairement au thé industriel, "la feuille fraiche de thé entière" parait simple à comprendre en apparence, hors il n'en est rapidement rien quand on se penche sur ce qu'elle EST en réalité, en essayant de percevoir ce qui fait ses infinies différences et la magie émotionnelle qu'elle est capable de provoquer chez un être humain.

Croire pouvoir tout simplifier en évitant les efforts pour apprendre le thé en feuilles entières, est le meilleur moyen de se tromper lourdement dans ses choix, dans ses croyances.

 

 

Qui produit quoi dans le monde ?

 

 

 

FAIRE UN BON CHOIX, c'est CORRECTEMENT COMPRENDRE L'IMAGE DU PRODUIT

QUE L'ON NOUS PROJETTE PARFOIS ASTUCIEUSEMENT !


Cela demande du temps et un minimum de réels efforts individuels qui au début comme on dit dans le langage populaire peuvent "prendre la tête à ceux qui ont excessivement envie de rêver vite" par ce que cela ne corresponds pas forcément à ce que l'on à toujours CRU.

 

Pour rester "simple", il existe 2 types de théiers:


- le Caméllia Sinensis Chinois 

- le Caméllia Assamica Indien

 

Le premier à de multiples petits troncs avec de petites feuilles légères (grande image de gauche) alors que le second a 1 gros tronc et de très grosses feuilles bien lourdes (image de droite).

Caméllia Sinensis développe un bouquet aromatique riche, varié, subtil, LEGER alors qu'Assamica développe un bouquet aromatique fort, varié (pour qui AIME la puissance) très impactant gustativement.

 

A la seule perception de ces informations basiques, le consommateur qui découvre d'ou vient "la feuille de thé entière" choisi déjà inconsciemment le type de thé qu'il AIMERAIT pouvoir goûter, celui qui correspond mieux à sa manière de voir les choses dans la vie.

Mais achète t'il et lui laisse ton librement et équitablement le choix d'acheter ce qu'il voudrait?

 

Les choix en réalité ont déjà largement été faits pour lui, car l'immense majorité des thés commercialisés dans le monde (en tonnage) et spécialement en Europe sont par facilité et par CHOIX industriels de souche Assamica du fait même du rendement extraordinaire que permet ce théier et de la plus grande facilité de la récolte (main-d'oeuvre proportionnellement sans commune mesure au Camélia Sinensis bien plus difficile à récolter).

 

Dit autrement; il faut infiniment PLUS de feuilles, de TEMPS et d'EFFORTS humains pour faire 1 KG de thé avec la variété Camelia Sinensis. Vouloir trouver du thé Caméllia Sinensis en feuilles entières est plus compliqué.

 

 

 

LES GRADES DU THE (la qualité de la feuille de thé)


Avec le temps, les intérêts commerciaux de l'empire Anglais en partenariat avec les hommes et les femmes de ces grandes régions de thé (INDE, Ceylan, ..) ont fini par classifier la feuille de thé en créant des "grades" de qualité, (chaque grade correspond à une qualité sur ce que "CE FORMAT de feuilles" exprime ...).

Chaque région a ainsi SA CLASSIFICATION, SA VISION du thé, avec des mots, des lettres de classification qui ont une VALEUR propre, des NUANCES propres et une signification émotionnelle DIFFERENTE d'une région à l'autre (voila qui complique tout...).

 

Il est important de prendre en compte le contexte historique, local, géographique, les particularités du terroir... pour peu à peu comprendre leurs CHOIX, la JUSTE VALEUR de CES NUANCES et seulement ensuite d'accéder à ce qu'est le thé POUR EUX...

Pour les thés noirs d'Inde et ceux issus des pays ayant subi l'influence Anglaise, les grades de qualité des thés noirs sont désignés par des sigles très "cartésiens" 

ex: OP ou SFTGFOP1

Globalement, plus il y a de lettres plus cela désigne un thé de qualité.

Cette classification se retrouve ainsi pour les thés en provenance d'Inde, du Sri Lanka (Ceylan), du Népal, du Bangladesh, de Turquie, de Géorgie, d'Iran, et d'autres pays d'Afrique et d'Amérique du sud.


Finalement, seuls les thés chinois et japonais ne répondent pas à cette classification cartésienne, les thés y sont plus "un ensemble émotionnel" qui ne prend SENS qu'en pensant à la manière Chinoise ou Japonaise, en acceptant l'idée que l'on LAISSE la feuille de thé exprimer ses différences.


Dit autrement; nous avons 2 visions du thé face à face :

La vision à l'Anglaise ; Thés mécanisés standardisés, feuilles brisées ou broyées strictement identiques en fonction de la qualité voulue ...

La vision Chinoise ; Thés en feuilles entières toutes différentes, ou la méthode manuelle est très présente. (attention à l'évolution moderne de la production de masse qui augmente la rentabilité par une mécanisation très présente aussi)


 


Un théier se compose de 5 feuilles principales ;

Le bourgeon terminal et les 4 premières feuilles, de qualité totalement différentes... ! ( seul le Japon fait encore exception, ou l'on récolte indifféremment de nombreuses feuilles sur un même théier).

Le bourgeon terminal est dénommé tip ou Pekoe, dérivant d'un mot chinois signifiant « duvet ». Lors du roulage, le suc des feuilles va imprégner les tips, lui conférant une couleur dorée ou argentée, d'où les termes Golden et Silver.

Le terme Orange signifie « royal », par allusion à la famille royale des Pays-Bas, Orange de Nassau ... c'est en fait une mention honorifique que certaines "colonies" ont accordé en reconnaissance de l'apport de cette prestigieuse famille.

 

Les 5 feuilles du théier et leurs différences de qualité


 

 Retenir que le bourgeon et les 2 premières feuilles sont de la même année, alors que les feuilles basses sont plus anciennes.

 

 

 Le thé en feuilles entières :


On trouve par ordre croissant de qualité :


  • Souchong : très grandes feuilles basses sur le théier utilisées pour préparer les thés fumés chinois mais sont surtout pris par la logique de l'industrie de masse du thé.
  • Pekoe : feuilles plus fines, sans bourgeons, d'aspect grossier ;
  • FP (Flowery Pekoe) : feuilles roulées en boule.
  • OP (Orange Pekoe) : jeunes feuilles (cueillette fine tardive) ;
  • FOP (Flowery Orange pekoe) : bourgeon et deux dernières feuilles (cueillette « impériale »). Les bourgeons dorent avec la fermentation et sont appelés golden tips (« bourgeons dorés »).


La classification de cette dernière catégorie FOP (Flowery Orange pekoeest plus fine en Inde du Nord et rend compte de la quantité relative en bourgeons et de leur qualité. On trouve par ordre croissant de qualité 

 

  • GFOP (Golden Flowery Orange Pekoe) : thé riche en bourgeons dorés
  • TGFOP (Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : contient uniquement des bourgeons 
  • TGFOP 1 (Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) : thé TGFOP de grande qualité la mention (1) vient du propriétaire du jardin.
  • FTGFOP (Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : thé TGFOP de très grande qualité
  • FTGFOP1 (Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) :idem, en mieux, la mention (1) vient du propriétaire du jardin.
  • SFTGFOP (Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : thé FTGFOP de qualité exceptionnelle ;
  • SFTGFOP 1 (Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) :idem, en mieux, la mention (1) vient du propriétaire du jardin.

 

Le thé en feuilles brisées ;


 


Pour les feuilles brisées on trouve par ordre croissant de qualité les grades équivalents à ceux des thés à feuilles entières, avec la lettre « B » pour broken (brisée) :

  

  • BP Souchong : cueillette grossière de faible qualité ;
  • BP (Broken Pekoe) : feuilles plus basses ne contenant pas de bourgeons ;
  • BOP (Broken Orange Pekoe)
  • FBOP (Flowery BOP
  • GBOP (Golden BOP
  • GFBOP (Golden Flowery BOP
  • TGBOP (Tippy Golden BOP


Les feuilles ne sont plus entières et sont beaucoup plus petites que dans un Orange Pekoe. La boisson est plus corsée et plus foncée et l'infusion plus courte

( feuille brisée ne veut surtout pas dire de moindre qualité, car bien faite cette opération permet de révéler un bouquet aromatique exceptionnel totalement différent de celui de la même feuille "entière"...!).

Le pire et le meilleur se côtoient souvent ici, sans avoir de moyen FACILE immédiat de faire le tri sans s'intéresser, sans VOIR et comprendre concrètement de quoi il s'agit et quel est le thé proposé.


Tout dépend du choix de la qualité initiale de la feuille de thé utilisée par le commerçant, par l'industriel, par l'acheteur de la matière première...  ET de la manière dont on la brise ou on la BROIE plus ou moins au jardin.

Globalement il faut savoir apprécier et comparer visuellement à quel stade et avec quel "respect" la feuille a été "brisée" ou " vulgairement broyée" en ayant peu à peu une idée visuelle CLAIRE des différentes qualités possibles... sans ce fier uniquement aux jolis mots commerciaux qui ne donnent QUE la classification globale "feuilles brisées" mais noient les nuances possibles ... qui ont une importance capitale dans votre tasse !

 

 


Contrairement à "l'IMAGE projetée" de la plupart des jolies boites qui nous rassurent (ou chaque MOT est juridiaquement PESER pour être ADMINISTRATIVEMENT conforme) ... le consommateur actuel Français se pose souvent à juste titre de plus en plus de questions, dans la mesure ou cela ne corresponds PAS forcément à l'idée de ce que LUI se fait du MOT "BIO", "EQUITABLE" ou "NATUREL".


Pour de plus en plus de consommateurs citoyens du monde, "la manière dévaluer ces MOTS" ne réponds PAS clairement aux questions que LUI se pose.


POUR BIEN CHOISIR SON THE DE QUALITE


3 conditions doivent à mon sens être impérativement réunies *;


- Avoir la mention écrite noir sur blanc du terroir d'origine de culture et le nom de ce thé (la région exacte avec une précision géographique de 1 km à 50 kms) ... ! (au dela cela implique une logique de marché, de qualité et de prix le plus BAS, de rentabilité, d'industrie, de mécanisation extrême...ou l'homme et ses savoirs faire manuels disparrait peu à peu)

 

- Avoir le grade officiel écrit avec des feuilles clairement identifiables TOUTES différentes (non broyées).

 

- Les IMAGES sur "la fiche produit" doivent MORALEMENT correspondrent à ce qui est vendu dans le sachet et non à une mise en scène excessivement technique qui rends légalement possible bien des pratiques, qui excèdent et trahissent au final la confiance des consommateurs quand de trop grands ECARTS existent entre 2 REALITES du produit.

 

 

 



Cherchez ces éléments sur vos jolies boites de marques et découvrez avec plaisir les trésors du thé quand ces mentions sont présentes avec la fiereté de vous les offrir !!!


Inversement quand vous ne les trouvez PAS! interrogez vous pourquoi tant de VIDES ? ... cherchez à comprendre, à apprendre, à vous enrichir de la diversité du monde.

Les réponses à ces questions attaquent parfois nos CROYANCES les plus fondamentales, notre capacité à VOIR CLAIR, notre capacité à faire de bons CHOIX durables...

 

 

 

  

Remarque;

Pour les thés aromatisés, les feuilles doivents être clairement identifiables par terroir, en incluant si possible le pourcentage global de feuilles dans le mélange. (idéalement >65% de feuilles de thé).

 

Bien au dela des logos, "VOIR CLAIREMENT chaque type de feuilles" est la meilleur garantie du consommateur d'obtenir ce qu'il ESPERE mentalement, c'est aussi le meilleur rempart face aux pratiques excessives, face aux choix de la logique industrielle, face à des mélanges de poudre de perlimpinpin qui n'ont de légal QUE le nom générique et grammatical d'un thé.

 

Ce sont toutes ses richesses de la diversité de la VIE qui ont tant de mal à rentrer dans les normes administratives étriquées du droit, et dans la MENTALITE excessivement cartésienne Française.

 

Le vrai thé impose à la fois, une rigueur & un "degré de liberté émotionnel" réels, que nous avons beaucoup de mal à réunir mentalement naturellement.


RIGUEUR & LIBERTE 2 mécanismes en apparence opposés, qui font pourtant quand on les respecte en MEME TEMPS, la MAGIE de la VIE et des CHOIX qui résistent au temps !

 

 

 

 

RETENIR :


Plus on va vers la logique ORTHODOXE avec des feuilles identifiables et + il y a DE FACTEURS HUMAINS et de SAVOIRS FAIRE MANUELS dans le processus de fabrication... SANS forcément en avoir l'estampille... le reste n'est que poésie marketing du marché.

 

Au final et contrairement à nos croyances, "n'acheter QUE des boites à labels" utilisant ce modèle économique, cette technique très subtile de neuromarketing sans jamais se poser de question sur "le produit", aboutit à l'effet inverse de ce que la majorité des consommateurs pensent de bonne foi:


Participer à la disparition globale progressive des savoirs faires et des produits de terroirs faits DANS UN ESPRIT manuel qui sont fortement présents dans la coupelle 3 et 2 (qui elles sont majoritairement SANS labels ni logos comme 99 % des thés du monde)..

2 coupelles ou chaque étape implique des bras, de la sensibilité dans les gestes pour ne pas casser la feuille de thé et restituer le plus fidélement possible l'énergie quelles contiennent.

 

Dit autrement; la majorité des thés consommés en France en 2014 sont quoi que lon pense :

 

- des mélanges de thés en poudre qui suivent le modèle de la 1ère coupelle.

OU

- des mélanges d'un thé acheté en VRAC au prix du marché internationnal ou TOUTE spécificité aromatique et gustative est noyée et niée sur l'hotel de la rentabilité immédiate.

 

Pour avoir bonne conscience, on y retrouve parfois une forêt excessives de labels et de logos "administrativement vrais", souvent la pour compenser l'écart entre le rêve promis par les belles IMAGES, les jolis MOTS marketing ET la triste réalité de la qualité du thé vendu.

 

 

VOIR une belle feuille de thé entière, lumineuse, fraiche, naturellement aromatique, parle bien plus que tous les discours du monde... c'est un trésor SIMPLE qui devient très rare.

 

 

C'est au fond, la qualité de NOS CHOIX et/ou notre ignorance inconsciente de ce qu'est le thé, qui rend cela possible...


 

 

 

Comme pour nos prestigieuses maisons de parfums de Grasse, faire appel pour le THE à de très grandes maisons de réputations mondiales qui sont présentent sur place depuis longtemps, est très important pour garantir "LA MORALITE des CHOIX et de la QUALITE définie à tenir" et non des politiques de recherche "maladive" du prix le plus bas sans regarder comment on y parvient... .

 

La rigueur de ces maisons historiques de thé frais Allemandes, savent encore "reconnaitre et EXIGER" en permanence de chaque producteur, les petits détails qui font tant de différences pour le consommateur d'authenticités.

Les efforts que demandent le respect de ces détails, notre sensibilité aux PRIX les plus BAS, le contexte économique spécifique à la France font que la tentation des décideurs chez nous, est irrésistible ... de simplifier les choses au SEUL prix du marché mondial SANS se sentir obliger de dire au consommateur LE CHOIX qui a été fait.

 

Au consommateur de comprendre et d'accepter que toute QUALITE a un PRIX supérieur à l'idée  qu'il se fait des choses.

Ne pas vouloir se poser les bonnes questions, ne pas vouloir changer ses habitudes d'achats, IMPACT et encourrage les CHOIX industriels du marché.

 

C'est la valeur de traçabilité produit, de CE respect des MOTS, de l'existence des petites étapes subtiles manuelles dans un terroir spécifique unique que vous vends Saveurs & émotions du monde.



 

"Pourquoi tant de complications sur l'utilisation ou non de la 3ème feuille du théier ?"

 

CETTE 3ème feuille est une sorte de ligne rouge MORALE qui devrait rester infranchissable ou qui devrait entrainer l'obligation d'écrire noir sur blanc CE CHOIX sur l'étiquette du produit avant l'acte d'achat du consommateur.

Elle explique à elle seule la frontière entre les 2 mondes du thé à la logique diamétralement opposée ou certains s'autorisent ce franchissement en ayant légalement le DROIT de parler du MEME MOT COMMERCIAL pour des choses en réalité "aromatiquement différentes" et surtout de produits provenants d'une saison différente (d'un temps différent).

Dit autrement, pour comprendre et mentaliser ce qui se passe, prenons le parallèle de l'exemple du vin qui nous touche plus:

L'idée serait de dire que l'on pourrait récolter tous les vins rouges de France par exemple (y compris les grands crus, les châteaux...) pour en faire un mélange unique sans se poser de questions ... de manière à avoir une qualité "médiane" intégrant une immense quantité de vins qui avant sans cette astuce, n'avaient aucune valeur commerciale !

Ou seraient alors nos points de repères? TOUT serait équivalent ! à quoi serait réduit le goût ?

Bien entendu c'est une fiction chez nous, car nous disposons d'AOC conquises de hautes luttes, mais le thé lui n'en a pas du tout ... seule règne la loi les intérêts de la finance mondiale et de la rentabilité immédiate facile que permet "l'ignorance du consommateur"!

 

 

 

 

Pour le thé, on parle donc de 2 procédés de fabrications ;

Orthodoxe  qui respecte le temps long et naturel du thé en feuilles entières identifiables

CTC  (Crush, Tear, Curl)  broyage, déchiquetage et bouclage ou par des moyens mécaniques on accélère considérablement le processus et les manipulations dans le but d'augmenter les rendements et de standardiser les feuilles.

Ce procédé présente lui aussi des nuances qu'il faut savoir accepter avec le modernisme.

 

 

 

Les enjeux de l'utilisation des feuilles basses :

 

1) La 3eme feuille pèse + que le "bourgeon et les 2 premières feuilles...!" Le poids étant beaucoup d'argent il est facile de comprendre la suite... et la tentation irrésistible pour certains de franchir la ligne rouge (qu'ils ne reconnaissent pas) !


2) Accepter la 3 ème feuille dans ce que l'on vends sans clairement le dire ni l'écrire, "en niant" les conséquences de CE CHOIX sur le goût perçu par le consommateur, permet en gros de DOUBLER la production d'un même théier, d'un jardin, d'une société industrielle de thé... d'un marché local, national ou mondial ... !

Comme vous le voyez, le tout petit détail devient brusquement "un monstre" bien concret quand on est un expert du commerce mondial qui commence à rendre le sujet intéressant...


3) Cerise sur le gâteau, le fait de broyer ces grandes feuilles lourdes est une astuce industrielle qui permet de ne plus les reconnaitre TOUT en gardant légalement le MOT magique du thé et parfois du jardin qui font rêver et vendre.

C'est en particulier le cas dans les mélanges des thés aromatisés ou des sachets ou il est très facile de "noyer le poisson" en affichant les mêmes MOTS en apparence "équivalents" avec des prix très bas ou très élevés en fonction de la logique commerciale et marketing choisie. Cela permet de se retrouver avec un type de thé d'une origine géographique large (une région ou un pays entier) en mélangeant de nombreuses plantations différentes pouvant être de qualités totalement hétéroclites.

 

Aujourd'hui très concrètement un consommateur qui achète "un thé noir" avec une magnifique étiquette, un prix "canon" sans aucune autre précision de grade (thé noir, thé noir de Ceylan, de java, ...en feuilles broyées) peut parfaitement comme nous le montre notre photo plus haut, se retrouver en réalité avec un mélange allant jusqu'à 70 thés noirs de multiples lieux (compris dans cette origine large), la pratique est généralisée et arrange tout le monde ... sauf le consommateur final qui n'a PAS cette information avant de faire son choix !!!

Chaque boite possède une myriade de jolis textes qui parlent de TOUT sauf du thé et encore moins de la qualité de la feuille de thé présente dans le paquet. (vérifiez par vous même ... cherchez les mots qui engagent)

MORALITE: La seule parade efficace est de pouvoir VOIR la feuille de thé entière clairement identifiable, qui rend impossible ce genre de pratique (techniquement subtile).

Le consommateur DOIT petit à petit prendre le temps de se poser lui même les bonnes questions (sans être excessif) il doit observer ou demander clairement ce qu'il achète en sortant de la logique du PRIX le plus BAS: un professionnel digne de ce nom qui s'impose un niveau réel de qualité et d'honnèteté sur l'origine dans le CHOIX de ses thés, aura grand plaisir à vous montrer sa sélection, à l'expliquer... alors qu'une logique différente se traduira immédiatement par de l'agacement et l'esquive du sujet.

 

La question n'est pas de dire si la pratique est bonne ou mauvaise, car le monde a besoin de thé, qui représente de très nombreux emplois et des secteurs très importants dans léconomie de certains pays ... mais de pouvoir SAVOIR soi même AVANT d'acheter pour un prix demandé ce qu'il y a en REALITE derrière l'étiquette, dans le sachet.

L'Europe refuse obstinément la transparence sur les étiquettes, tant sont puissants les lobbies industriels qui auraient tout à gagner à collaborer AVANT que les pratiques ne soient visibles. (nous avons déjà de si nombreux exemples de pratiques excessives qui détruisent au final la CONFIANCE de TOUS et en tout, ce n'est l'intérêt de personne de continuer dans une voie sans issue sur le long terme).

 

 

 

 

Notre qualité de traçabilité produit est un point MAJEUR de DIFFERENCE et de transparence AFFICHEE.

Nos thés sont clairement dans la logique des feuilles fraiches bourgeons, feuilles n°1et 2 et pour les rares cas ou la notion de prix de marché entre en ligne de compte, nous n'utilisons que des mélanges de feuilles d'origine de haut grades ou des feuilles légèrement broyées d'un district identifié.

 

Pour mieux comprendre versez par exemple notre English Breakfast ou notre mélange de feuilles légèrement brisées de Ceylan avec un produit concurrent utilisant le même MOT commercial ... (par exemple avec la mention grand thé du Sri Lanka) !

En résumé, à chaque fois que se répète systématiquement des termes génériques sur toutes les étiquettes, posez vous la question du pourquoi ....  pourquoi ne dit on jamais rien de précis chez cette marque ...?

est ce un hasard ?

N'attendez aucune réponse claire car cela fait partie de ce qu'il faut comprendre! faites VOS vrais choix ...



Le thé en feuilles broyées

Il existe essentiellement deux grades de thés à feuilles broyées :

 

  • F (fannings) : petits morceaux de feuilles ;
  • D (dust, « poussière ») : feuilles complètement broyées, utilisées dans les sachets industriels.

 

Saveurs & émotions du monde utilise les mêmes qualités de feuilles entières en vrac dans ses sachets mousseline ou dans ses sachets pyramide ce qui permet la triple infusion.

En augmentant de près de 50% le poids et/ou la qualité des feuilles utilisées dans chaque dose/concurrence qui utilise largement de la poudre de thé (DUST) nous vous donnons accès aux plaisirs de la triple infusion.

90 % des thés en sachets en France sont en réalité issus du mécanisme décrit plus haut, ils ont un poids en général compris entre 1.2 à maximum 2 grammes de poudre de thé (jusqu'à 70 origines et/ou qualités différentes) par sachet, alors que nous utilisons au MINIMUM 2 à 3 grammes de vraies feuilles de thé entières fraiches (des mousselines de 4 grammes sont disponibles pour les professionnels du goût, restauration gastronomique, palaces...  sur demande) !

 

Exemple concret qui permet de comprendre les différences de prix apparentes de nos sachets


Prenons d'un coté 1 paquet de 20 sachets en poudre de thé de 1.5 gr de qualité bio, commerce équitable ... logique en réalité 100 % INDUSTRIELLE qui ne dit pas son nom.

PRIX en rayon 1.5 à 2.5 € (peu importe l'enseigne)

Le paquet permet 20 tasses de 10 cl maximum. soit 2 litres de thé banal.

entre 50 et 83 € le prix du kg de thé (très cher pour de la poudre!) soit un coût de 1 €/litre de thé minimum ... vérifiez par vous même!



Prenons de l'autre coté 1 paquet de 20 sachets en feuilles entières de 2 gr SEEM certifié d'origine. à partir de 6.80 € "Prestige du monde" .

Le paquet permet 20 tasses de 15 cl d'un thé aromatiquement riche.

Avec la triple infusion, ce la donne un résultat contraire aux apparences instantanées de 9 LITRES d'un thé magique.

soit un cout de 0.75 € le litre de thé Saveurs et émotions du monde contre les 1 € voir plus pour un paquet de logique "industrielle" légalement bio commerce équitable ou autres labels permettant précisément de ne PAS parler de l'essentiel ! LA FEUILLE DE THE qu'il y a en réalité dans le sachet!

 

Notre gamme pyramides contient elle 3 grammes de feuilles de jardins d'origine... ultra fraiches !

15 sachets soit 0.25 litre par infusion x3. soit prêt de 12 litres de thé de grandes origines avec le respect de la triple infusion. 0.65 €/litre de thé !!!

Avec cette petite explication de nombreuses fausses idées tombent sur le PRIX DU THE en feuilles entières... !

 

Parvenir à comprendre et accepter les différences entre les 2 logiques de production du thé est essentiel, sans quoi nous resterons à la traine du monde de la consommation de thés en feuilles entières, en entretenant nous mêmes nos erreurs de CHOIX par notre ignorance de ce que nous achetons & en favorisant inconsciemment les excès de la logique du marché industriel.

Vouloir boire du vrai thé de qualité sans tomber dans l'élitisme, ne se décrète pas, cela s'apprends lentement avec modestie et détermination.

 

Il aurait été facile pour nous de ne faire ici que l'éloge du thé, de la belle carte postale qui à SA REALITE, mais il nous a paru plus important d'apporter un éclairage sur le mécanisme subtil qui FAIT la qualité du thé en feuilles et surtout de vous donner les éléments permettant LIBREMENT de faire vos CHOIX avec joie ... sans pouvoir dire " je ne savait PAS".

 

 

La préparation des thés en feuilles fraiches: